af83

Un Atelier UX pour Pulse 2012

Dans le cadre de Futur en Seine 2012, af83 a ouvert ses portes pour Pulse et organisé un atelier en immersion au coeur de la conception d'un projet. Une vingtaine de personnes ont embarqué pour la soirée accompagnées des designers du pôle UX d'af83. Du concept au prototype,ils ont imaginé, puis designé "le service de demain". Un thème vaste qui a donné lieu à différents projets… Petit aperçu des travaux :

Etre une borne

La ville accueille de nombreuses bornes, chacune dédiée à un service très spécifique (RATP, Vélib, plans, etc.). Pourtant, avec le maillage dense du territoire urbain actuel, cette multitude de bornes hyper-spécialisées atteint peut-être ses limites. Ces bornes ne pourraient-elles pas devenir des objets d'information "à la demande" sur les alentours ? Et si les hommes se chargeaient de produire les informations de ces bornes : et si les hommes devenaient eux-même les bornes ?

Inès est en vacances à Paris. Elle aimerait découvrir des architectures insolites autour de son hôtel. Elle va à la borne, et pose sa question. Paul habite le quartier. En passant par la borne, il voit la question d'Inès. Par chance, il connait justement les architectures du quartier. Il lui répond. Une heure plus tard, Inès repasse et voit la réponse de Paul.

Prototype papier: Ecran d'accueil - Chercher et répondre aux questions

La borne affiche en permanence le flux des questions posées. La personne qui arrive peut poser une question, consulter les questions déjà posées, ou en sélectionner une et y répondre.

Do it later

[dans le métro]" … ah tiens un concert de Justin Bieber?" Ni une, ni deux je photographie l'affiche avec mon smartphone.

[Fin de journée, dans le canapé]"Voyons voir… 3 de mes amis y vont, il reste peu de places, je vais prendre la mienne maintenant ! Je récupère les infos liées à l'événement et peux réserver en un clic.

Prototype papier : Ecrans pour capter, puis réserver des billets

L'application permet de capter un évènement (Affiche d'expositions, article dans un magazine, etc. ), accéder aux informations liées ultérieurement et prendre une décision (réserver, ajouter à mon agenda et le partager sur les réseaux sociaux).

PlaceMark

Scanner un lieu et avoir accès à des informations. La façade d'un lieu porteuse d'informations culturelles dans un contexte de promenade.

L'accès à l'information se fait par strates, plus je zoome (sweep) dans l'information, plus elle sera détaillée. L'utilisateur peut ainsi sélectionner le niveau de détail de l'information dont il a besoin.

Les interactions, de la capture du lieu jusqu'à l'accès aux informations relatives

Je scanne l'opéra Garnier avec mon Ipad. L'application reconnaît le lieu et m'indique où je me trouve. En "sweeppant" sur le nom du lieu, j'arrive sur un menu me proposant différentes informations : les informations pratiques, les affiches de la programmation, le restaurant.

Je "sweep" sur l'affiche qui m'intéresse et j'obtiens tous les détails concernant cette représentation : pitch, chorégraphe, dates… En "sweeppant" sur le plan miniature de la salle, j'arrive sur un écran me proposant un plan plus détaillé, avec le prix correspondant. Je peux ainsi réserver mes places. Surprendre une personne en l'invitant, le paiement ne s'effectuera que si la personne accepte mon invitation.

De plus l'application propose une dimension sociale : des avis de type tweets me sont proposés à chaque strate de l'information : des avis généraux sur le lieu, sur une représentation, sur les meilleures places…

Road-surfing

En ville comme à la campagne,accompagner les déplacements de l'auto-stoppeur dans toutes les étapes de son voyage

George part de Montparnasse et cherche à se rendre à Porte des Lilas. L'application Road-surfing lui permet alors d'accéder à une carte interactive d'où il peut entrer sa destination. Une carte s'affiche avec l'ensemble des voitures se trouvant à proximité.Il contacte Anna, conductrice d'un véhicule qui se trouve non loin de lui et va dans la même direction. Elle accepte de prendre l'auto-stoppeur urbain et lui renvoie un message accompagné d'une description de son véhicule. Anna récupère George au feu rouge et puis en route !

Prototype papier : interface chauffeur et auto-stoppeur Prototype papier : interface chauffeur et auto-stoppeur, suite

Road surfing peut également guider George au-delà de Mairie des Lilas en lui suggérant une autre voiture pour poursuivre sa route. Et encore mieux en 2040 George pourra déplier sa carte-smartphone double écran pour d'un côté visualiser la carte, de l'autre écrire sa destination et l'utiliser comme pancarte d'auto-stoppeur du futur…

Petipedia

Un service qui permet aux enfants de recevoir et/ou déposer de l'information de leurs différents environnements.

Petipedia est un cube composé de 6 écrans tactiles accompagnant l'enfant au cours de son éveil. Il suffit de faire pression sur l'objet pour l'allumer, de le poser pour qu'il scanne tout l'environnement présent autour de l'enfant (un parc par exemple). Le cube se teinte alors de l'image capturée. L'enfant sélectionne alors du doigt les choses qui l'intéressent sur cette reproduction : En touchant un oiseau, il pourra entendre son cri, apprendre comment il vit à la manière d'une encyclopédie.

Le cube tactile

Plus de photos : Board pinterest partagé

Le pôle UX : Mathilde Maître, Alice Mareschal, Laure Garreau, Gabriel Rodrigues et Julie Lorisson.

blog comments powered by Disqus