af83

Suite sur les systèmes de gestion de packages

546 seeds from 1 sunflower!

Je vous parlais hier des systèmes de gestion de packages, et plus particulièrement de Kiwi, Rubygems et Seed.js. C'est visiblement un sujet très à la mode, vu que plusieurs autres articles ont été publiés sur ce sujet à peu près au même moment.

Du coté de Rubygems, Ryan Tomakyo a libéré le code source de rpg. C'est une alternative à rubygems (l'outil) qui permet d'utiliser les dépôts et packages au format Rubygems. En particulier, il est capable de résoudre les points 2 et 3 d'hier en organisant les fichiers installés par type plutôt que par package et en ne nécessitant aucun runtime (le fameux require 'rubygems' pour Rubygems).

J'en profite également pour vous signaler le Ruby Packaging Standard qui est un ensemble de règles pour organiser ses fichiers dans une bibliothèque Ruby, et je vous encourage fortement à suivre ces règles, même pour un usage personnel.

Mais venons-en à la star d'hier : Seed.js. Nous avons vu beaucoup d'activité à son sujet :

  • Charles Jolley a publié un article intitulé A Universal Package Manager for JavaScript sur le blog de SproutCore (avec des explications sur le pourquoi et le comment)
  • Il a également envoyé un mail sur la mailing-list de node.js (pas beaucoup de commentaires sur la mailing-list, mais bien plus sur le chan IRC)
  • Une page community a été ajoutée au site officiel de Seed.js
  • DailyJS a choisi Seed.js comme sujet pour l'article d'hier (au passage, DailyJS est un très bon blog sur le Javascript aussi bien coté client que coté serveur)
  • Enfin, the changelog a aussi sélectionné Seed.js comme projet du jour

Bref, tout cela me semble de bonne augure pour Seed.js, mais attendons de voir si les développeurs des bibliothèques pour node.js sont du même avis que moi avant de crier victoire.

blog comments powered by Disqus